Le 26 mars 2013
Nous avons fini le chargement de notre semi remorque et nous attendons avec impatience l’aval du Ministère de la Défense pour l’embarquement de notre camion sur un navire affété par les Armées. 25923-chargementfevrier-2013

Le 18 avril 2013

Nous avons enfin reçu l'accord du ministère de la défense pour le transfert de notre ensemble routier sur Abidjan.
L'embarquement sur le navire affrété par les armées se fera de la Rochelle le 15 juin.

Le 15 juin 2013

Nous sommes surpris par le revirement du Ministre de la Défense.

En effet après une réponse positive à notre demande de convoyage, nous avons reçu aujourd’hui un refus d’embarquement. Le ministère de la défense est à l’image de notre gouvernement !!

Nous recherchons donc une autre solution pour faire parvenir notre ensemble routier sur le sol Africain.

Le 10 août 2013

Il nous a fallu plusieurs semaines de recherches et de négociations auprès des compagnies maritimes pour trouver un bateau. Notre choix s’est porté sur la société de transit STTI, sa représentante Josiane nous a dégoté un bateau au départ de Marseille pour Cotonou au Bénin

Le 19 août 2013

 
Enfin c’est le départ, Titi au volant de son beau camion bleu à pris la route, cap plein sud destination Marseille. 25975-carnet-de-route-2013-depar

Le 20 août 2013

Arrivé au Port de Marseille, après les formalités de douane le camion à rejoint le quai d’embarquement.

Le 26 août 2013

Ce matin à 10 heures le bateau a jeté les amarres, l’arrivée à Cotonou est prévue le 11 septembre. Titi regagnera par avion Cotonou quelques jours avant le débarquement du camion afin de préparer les formalités de douane et de sortie du port.

Le port de Cotonou et ses tracasseries administratives nous sont inconnus, mais a bonne réputation auprès des compagnies maritimes. Nous avons également des contacts avec une association Béninoise qui devrait nous aider pour les formalités de douane.

Le 22 octobre 2013

Etait-ce un signe……….En partant le 11 sept pour cotonou le risque était grand.
Après les problèmes de bateau, les problèmes de douane, je suis finalement parti pour Ouagadougou le 7oct.

 

 

 

 

La route Cotonou/Bohicon est très "gatée" comme on dit là-bas et les accidents sont nombreux dus aux camions surchargés, en mauvais états et surtout aux chauffeurs qui roulent sans arrêts pour un salaire de misère.

25980-carnet-20132 25981-carnet-20133
25983-carnet-20135 25982-carnet-20134
La police béninoise m'a obligée à prendre un chauffeur de Cotonou jusqu'à Ouaga pour raisons de sécurité (coupeurs de routes). C'est donc avec Marius que nous sommes arrivés à destination le 19 octobre, après cinq jours de route. 25984-carnet-20136

Le 2 novembre 2013

Rencontre avec le chef coutumier et le transitaire qui m'annonce tout de suite que le dédouanement des marchandises ne se fera qu'après dédouanement du camion et une somme de 2 000 000 fcfa. C'est étrange d'amener de l'aide humanitaire pour la population burkinabé et d'être obligé de payer pour la douane, la police, la gendarmerie et tout un tas de taxes diverses et variées !!!!!!!!!!

Bref comme disait ma grand mère qui habitait Brest et qui épépinait les oranges d'oû son surnom pépin de brest (comprenne qui pourra) les associations de Ouaga ont étaient livrées en quatre jours, service compris.

Du fait de quelques problèmes mécaniques, j'ai du louer un camion pour livrer les 30 m3 de sahel solidarité.

25985-carnet-20137 25986-carnet-20138

Toutes les assocs étaient enfin soulagées d'avoir leurs marchandises après plusieurs mois d'attente.

Ensuite en route pour houndé et bobo dioulasso. Là encore, un camion de location à acheminé l'aide pour les différentes associations.

25987-carnet-20139 25988-carnet-201310

Cette mission est presque terminée pour moi puisque je dois rentrer cette semaine.

Merçi à toutes les associations pour leur patience et leur confiance
Pour la mission burkina 2014 je vous retrouverai avec grand plaisir.

Gérard Léotet

25989-carnet-201311