Convoi 2017, départ en novembre

Jean Luc est arrivé à Lomé le 25 novembre. Le camion est sur le bateau et doit arriver à Lomé le 2 décembre. Cinq jours de formalités seront nécessaires puis 3 jours de routes pour Ouagadougou. Jean Luc sera donc de retour à Ouaga avec le camion autour du 10 décembre.

Octobre 2017

Dans les Alpes du Sud, Jean Luc Chambon effectue la tournée de ramassage des dons chez les associations partenaires.

6 novembre 2017

Départ de Chambéry, destination le port de Marseille

7 novembre 2017

Sur le port de Marseille avant l'embarquement.

4 Decembre 2017

Le bateau aaccosté aujourd'hui à 12h30. Jean Luc attend le déchargement.

5 Décembre 2017

Le camion a enfin touché la terre africaine! Commence maintenant les tracasseries administratives. Le départ de Lomé est prévu pour cette fin de semaine.

8 Décembre 2017

Le chauffeur local en sortant le camion du port, a accroché une pelle à chenilles... Résultat deux pneus explosés et les jantes tordues.
Les réparations se sont bien passée..

 

 

 

 

 

 

Le camion est prêt à repartir.
Jean Luc doit maintenant terminer les formalités de douanes pour les colis qui restent au Togo, et les démarches pour le transit du pays. Il pense partir en début de semaine prochaine pour Ouaga.

9 Decembre 2017

Les colis pour le Togo ont été déchargés ce matin. Jean-Luc a pu sortir de la douane ce matin, et est ensuite aller garer le camion à 15km de Lomé sur le parking de regroupement des camions en partance pour le sahel. Le départ du convoi est prévu mardi ou mercredi prochain.

13 décembre 2017

Après quelques réparations sur le réservoir du camion, accroché à la sortie du bateau, Jean Luc a pris la route ce matin à 5h. Arnold, l’ami de Sabine la correspondante de l’association Togolaise l’accompagne jusqu’à Ouaga.

Les 300 premiers km se passe bien, ensuite de grosses côtes obligent d’arréter le camion qui monte en chauffe... Arnold contrôle le moteur.

14 décembre
 

Arrivée en milieu de journée à Cinkassé, ville frontière entre le Togo et le Burkina. Sortie de la douane à 16h30, Jean Luc a pris la route direction Tenkodogo. Route vraiment dégradée, ils parcoureront 60 km en 3 heures…

15 décembre
 

Départ matinal avec ensuite un mélange de bonnes routes et de pistes, beaucoup de poussière… Route barrée à cause d’un accident impressionnant, et à 20 km de Ouga, ils éclatent un pneu sur l’essieu arrière du tracteur…
Malgré tout, arrivée à Ouaga à 13h et le camion est maintenant sous douane.
Vont suivre au moins 10 jours d’attente pour finaliser les formalités douanières…A bientôt !

17 décembre

Arnold a pris le bus ce matin pour retourner à Lomé. Un super compagnon de route pour Jean-Luc, un grand merci à lui pour son aide et sa disponibilité.

Le 4 Janvier

Après 20 jours à effectuer les démarches administratives, le camion est sorti aujourd’hui de douane. Jean Luc en profite pour décharger les colis de l’association Rhones Alpes des nations unies à Ouga.

Le 5 janvier

Départ à 6 heures ce matin en direction de l’Est, destination Pama. Jean Luc part avec un aide chauffeur local. Après 11 heures de routes très mauvaises et 310 km, Jean Luc est reçu en grande pompe par le chef du village avec chants et danses traditionnelles.

Le 6 janvier

Retour en direction de Ouaga avec en route arrêt à Koupela et Zanrcin pour déposer quelques colis.

Le 7 janvier

Réparation de l’alternateur qui a lâché à quelques km de Ouga, mais impossible de trouver la pièce un dimanche…

Le 8 janvier
 

Déchargement à l’association Faso Savoirs et Lumassan et reprise de la route pour Houndé. Accueil chaleureux et amical de l’équipe de l’association Lumière pour les enfants suivi d’une invitation à diner autour d’un repas convivial.

Le 10 janvier

Ils reprennent la route en direction de Ouga.

 

Le 11 janvier
 

Ce matin, Jean-Luc doit trouver un nouveau aide chauffeur, le premier lui a fait faux bon à la dernière minute. Il fait appel à Samuel, un partenaire fiable, mécanicien, qui accepte de l’accompagner pour ces derniers jours.

Ils prennent la route pour Tiébélé avec Marise de l’association Djoatina arrivée de France la veille, et atteignent leur destination pour le déjeuner.

Après le traditionnel riz/sauce, ils reprennent la piste jusqu’à Tangassogo, 1 heure pour 15 km… Après le déchargement à l’association Diin Lama, ils continuent la mauvaise piste jusqu’à Tiébélé. Arrivés avant la nuit, ils ont le temps de déposer les colis de Djoatina.

Ils sont invités à passer la nuit dans la maison de l’association, et Marise prépare un dîner improvisé, un grand merci à elle pour son accueil.

Le 12 janvier

Sur le retour vers Ouga, ils quittent le goudron pour rejoindre le petit village de Bilbalogo ou les villageois les attendent pour le déchagement des colis de l’association Aetm.

Arrivée sur Ouaga en milieu d’après midi, ils vont garer le camion en lieu sur chez Adama, ami de Jean-Luc.

Le 15 janvier

La mission est terminée, Jean Luc prends l’avion pour la France après presque deux mois passé sur le continent Africain.

Un grand merci à :

Sabine qui s’est pliée en quatre pour me rendre le séjour à Lomé très agréable.

A son compagnon Arnold pour sa gentillesse et sa disponibilité, il fut un compagnon de route génial.

Aux mécanos Togolais et Burkinabés pour qui rien n’est impossible !

Aux chauffeurs africains et leurs boys cales qui connaissent encore le terme solidarité, et à leur humour débordant qui transforme les galères en moments inoubliables !

A Hervé, mon transitaire à Ouaga qui a du supporter mes sautes d’humeur.

Au chef coutumier responsable de l’association Ltga pour sa disponibilité.

A Samuel, mon aide chauffeur, un gars super, on a bien ri ensemble.

A l’ensemble du personnel de l’hôtel Zem Batik à Ouaga toujours aux petits soins.

A Georges tardy pour son aide précieuse.

Et bien sur pour finir, à l’ensemble des associations partenaires qui nous ont fait confiance.